Historique

Le début

À sa mort en 2007, Madame Hélène Zermatten, veuve de l’écrivain Maurice Zermatten, a laissé un testament dans lequel elle demandait à ses enfants de créer une fondation qui porterait le nom de son mari afin de valoriser son œuvre et de distribuer un prix Maurice Zermatten à un jeune écrivain.

Les enfants de Maurice et Hélène Zermatten suivirent les dernières volontés de leur mère et, en septembre 2009, ils créèrent la fondation Maurice Zermatten, inscrite au Registre du Commerce et placée sous la surveillance de l’Autorité valaisanne de Surveillance des Fondations.

Mr le Professeur  Dominique Arlettaz, Recteur de l'Université de Lausanne, fut élu à la Présidence de la Fondation, alors que les six enfants du couple, c’est à dire,
Madeleine Boulanger, Antoine Zermatten, Jean Zermatten, Christine Wildhaber, Catherine Favre, Françoise Zermatten Berclaz

devenaient membres du Conseil de Fondation

Le nom de la Fondation déposé, les membres et leur Président s’accordèrent sur le logo suivant :

qui rappelle la signature de l’écrivain et son écriture élégante à l’encre bleue.

Les statuts de la Fondation furent adoptés en septembre 2009

Projets

En parallèle, la Fondation a créé un groupe Visages de Maurice Zermatten sur le site d’archives de la RTS www.notrehistoire.ch.

Les documents mis en lignes comprennent à l’heure actuelle 17 chapitres – intitulés Albums –10 documents audio sous la forme de conférences de Maurice Zermatten, celles sur Rilke en particuliers, 12 documents vidéo qui sont des interviews de Maurice Zermatten pour la télévision, et une centaine de photos qui agrémentent les articles.

L’année 2010 fut une grande année pour la Fondation qui organisa le centième anniversaire de la naissance de Maurice Zermatten.

À cette occasion, la Ville de Sion lui dédia une place, au pied des collines de Valère et Tourbillon et lui organisa une belle fête populaire.

Depuis, les projets fleurissent. Parmi ceux-ci :

  • Le projet d’une exposition Maurice Zermatten et les peintres, à la Fondation Arnaud de Lens
  • L’étude de statuts et la recherche de membres et présidence du Jury pour le Prix Maurice Zermatten
  • L’établissement par un étudiant d’un inventaire raisonné des archives
  • L’étude du journal de Maurice Zermatten

Archivage

L’étape suivante fut le classement des documents laissés par l’écrivain, qu’il s’agisse des livres qu’il possédait, romans, études, poèmes, livres d’art, dont une grande partie dédicacés, mais surtout de ses

  • manuscrits
  • tapuscrits
  • articles
  • conférences
  • cours de littérature divers
  • et une importante correspondance

Ce grand travail d’archivage prit plus d’une année. Commença alors la recherche d’un endroit approprié pour mettre ces archives à la disposition du public.

Des discussions eurent lieu dès 2013 avec la Fondation Martin Bodmer, à Cologny près de Genève. Nul endroit ne pouvait mieux convenir aux manuscrits et à la correspondance de Maurice Zermatten. D’une part, l’écrivain était un grand ami de Martin Bodmer, chacun admirant profondément l’œuvre de l’autre, différente mais pourtant complémentaire et, d’autre part, la Fondation Bodmer est l’une des plus importantes bibliothèques privées du monde.

« Elle cherche à refléter l'aventure de l'esprit humain depuis les origines de l'écriture, dans le sillage de son fondateur Martin Bodmer, collectionneur ayant tenté de constituer une bibliothèque de la littérature mondiale. Elle abrite quelque 160 000 pièces, des centaines de manuscrits occidentaux et orientaux, des Livres des Morts égyptiens, 270 incunables parmi lesquels l'un des rares exemplaires de la Bible de Gutenberg, des autographes de Goethe, Einstein ou Mozart... »

fondationbodmer.ch

À l’automne 2014, un contrat fut signé entre les deux fondations et les précieux cartons qui étaient jusque-là entreposés dans les sous-sols de la librairie La Liseuse, contenant, entre autres, les manuscrits, le Journal et la correspondance, furent transférés en septembre 2014 à Cologny.

Des projets de conservation, de valorisation, d’études et d’exposition de l’œuvre au sein de la Fondation Martin Bodmer sont en cours.